29.3 C
Kongoussi
mardi, 27 octobre 2020
Accueil Blog

Conservation des eaux et sols par l’AZND

0
Démonstration pratique lors de la formation des femmes bénéficiaires du village de Namissiguima

Dans le cadre du projet PACES, des aménagements en cordons pierreux systèmes 3 pierres ont été réalisés dans la commune de Namissiguima notamment dans les villages de Namissiguima et Nawoubkiba. AZND a exécuté ces activités en consortium avec DEVSO. Au total, 86 ha ont été aménagés dont les détails sont indiqués dans le tableau ci-dessous.

Tableau N° 1 : Superficies aménagées en cordons pierreux et nombre de bénéficiaires Nombres de bénéficiaires

Pour une meilleure exécution des activités d’aménagement, des formations ont été organisées sur les techniques CES/DRS au profit des bénéficiaires. Au total, 67 bénéficiaires ont été formés et les détails figurent dans le tableau suivant.

Démonstration pratique lors de la formation des femmes bénéficiaires du village de Namissiguima

 

PROTECTION ET GESTION DES RESSOURCES NATURELLES(GRN)

Dans le cadre du PFNL2, 10000 plants de plusieurs espèces forestières ont été produites et plantées dans 3 sites de la province que sont Tamasgo dans la commune de Barsalogho, Ouedéguin et Nabisanrgo dans la commune de Pibaoré. 6 chartes foncières locales et 6 Plans d’aménagement et de gestion (PAG) ont été élaborés au profit des sites de Perko et Tanseiga dans la commune de Dablo, Ourséni dans la commune de Pensa, Tamasgo dans la commune de Barsalogho, Ouedéguin et Nabisanrgo dans la commune de Pibaoré. Sur ces sites collectifs, des comités de surveillance et de gestion ont été mis en place composé de 10 membres chacun. Les détails des plantations sont consignés dans le tableau suivant.

Les principales réalisations AZND 2019

0

L’année 2019 a été une année difficile du point de vue sécuritaire dans les zones d’intervention de AZND. Toutefois, les différentes activités planifiées dans le cadre des projets et programmes ont été conduites à terme avec des résultats intéressants. Le résumé des réalisations au titre de cette année se présente comme suit :

Production agricole et de la sécurité alimentaire et nutritionnelle

  • Distribution de 675 kg de semences améliorées (sorgho, niébé) à 150 producteurs ;
  • Distribution de 17,5 tonnes d’engrais organique à 350 producteurs ;
  • Distribution de 1155,405 tonnes de vivres (Sorgho, Mil, Haricot) et kits nutritionnels

    (Huile, farine enrichie) à 41025 personnes vulnérables dans 9 communes du Bam ;

  • Dotation de 7 villages de la commune de Kongoussi en moulin à grain ;
  • Distribution de divers petits matériels de production agro-sylvo pastoral.

    Conservation des Eaux des Sols /Défense et Restauration des Sols

  • 1240 ha de cordons pierreux réalisés dans les trois provinces du Centre Nord ;
  • 1042 producteurs formés en technique CES/DRS dont 695 hommes et347 femmes.

    Protection et gestion des ressources naturelles

  • 14850 plants produits et plantés sur 9 sites dans les provinces du Bam et Sanmatenga ;
  • Dotation des comités de surveillances des sites en matériels de protection et de

    surveillance.

  •  

    Amélioration de la production animale

  • Distribution de 66,750 tonnes de SPAI à 600 producteurs ;
  • Distribution de 300 têtes de petits ruminants (animaux reproducteurs) à 100

    agropasteurs pour la reconstitution de leur cheptel ;

  • Dotation de 200 éleveurs en matériels de fauche et de conservation de fourrage composé

    de 200 faucilles et 200 caissons.

    Appui à la promotion des produits forestiers non ligneux (PFNL)

  • 14 jardins nutritifs (de moringa et baobab) mis en place au profit de 14 groupements de producteurs de PFNL ;
  •  Organisation d’un voyage d’étude à Léo et 4 visites commentées au profit de 120 producteurs de PFNL sur les bonnes pratiques d’exploitations (production, transformation, commercialisation) des PFNL ;
  •  Construction d’une vitrine régionale et de deux kiosques de commercialisation des PFNL à Kongoussi, Kaya et Barsalogho ;
  •  110 membres de coopératives de PFNL formés sur divers thématiques en lien avec la production et la transformation des PFNL ;
  •  Formation de 15 restauratrices en technique de cuisson des PFNL et l’hygiène ;
  •  Organisation de deux cardes provinciales de concertation des acteurs des filières PFNL.

Promotion de la santé

– 420 séances de causeries éducatives, 1 théâtre forum et 64 séances de projection de films ont été réalisées sur la lutte contre le paludisme et l’hygiène ;

– 12065 personnes sensibilisées dont 3858 hommes et 8027 femmes ;
– 17 CSPS couvertes dans 4 communes du Bam (Sabcé, Tikaré, Guibaré, Kongoussi) :

Assistance humanitaire

– Dons divers aux déplacés internes dans les communes de Barsalogho, Tikaré, Sabcé, Zimtanga et Kongoussi d’une valeur de plus de deux millions de francs CFA ;
– Soutien aux forces de défense et de sécurité engagés dans la lutte contre le terrorisme dans la province du Bam.

Analyse de l’économie des ménages sous une forme legère ou HEA « light »

0

Avec le contexte de COVID 19 marqué par les mesures restrictives, une approche méthodologique adaptée de l’analyse de l’economie des ménages dit HEA « light » a été aoptée en se basant sur l’approche traditionnelle. L’accent a été mis sur certains aspects clés tels que la participation des personnes ressource de la communauté (même limitée) tout en veillant à la représentativité des différentes catégories socio-économiques et l’évaluation de la qualité du ciblage réalisé.

Dans chaque village, un comité de ciblage et un comité de plainte ont été mis en place. Ces comités sont composés des personnes ressources (CVD, Conseillers, représentante de femmes, des jeunes, représentant de chaque quartier, representant de chaque confession religeuse, representant des autorités coutumières) connaissant les réalités socio-économiques des ménages du village.

Ces représentants ont été chargés avec l’appui des agents enqueteurs et des services techniques sur la base des critères HEA de discrimination de :

  • Appuyer les agents enqeteurs pour la vérification et l’actualisation de la liste des bénéficiaires de 2019 ;
  • Recenser dans le cadre du ciblage complementaire, tous les ménages du village (y compris les hameaux de culture) ;
  • Procéder à la classification des ménages suivant les différents groupes socio-économiques ;
  • Classer les ménages TP du village par ordre décroissant de niveau de vulnérabilité

    (pauvreté) ;

  • Proceder à une validation communautaire de la liste du village ;
  • Transmettre la liste de ménages très pauvres aux agents enquéteurs pour saisie dans ODK.

    Dans chaque village, le processus de ciblage s’est deroulé en présence des agents enqueteurs de AZND ainsi que les agents des services techniques de l’Agriculture et de l’Action sociale. Ces derniers ont également veuillé au respect strict des mésures barrières édictées par les autorités compétentes afin de freiner la propagation de la COVID 19.